Accueil Maldives Mars 2021 Indonésie – Thaïlande – les Maldives

Mars 2021 Indonésie – Thaïlande – les Maldives

par Javerne

Nous aurons quand même passé 8 mois de confinement en Indonésie, 5 mois sur l’île de Barogang, avec 11 autres bateaux, majoritairement anglophones, Australiens, Néo-Zélandais, et Anglais. L’ambiance a été parfaite, entre les promenades sur « notre » ile, la fabrication du bar, de chaises-longues, d’un abri pour les soirées, la pêche, la natation, bref, un confinement semi-paradisiaque. Nous étions le seul bateau francophone. Du coup, nous avons rehaussé notre niveau d’anglais. Les progrès on été spectaculaires.
Octobre 2020 nous entamons tranquillement notre remontée vers Sabang, qui sera notre port de sortie d’Indonésie, nous voyageons de concert avec un bateau australien, Our Reflections, avec Clarke et Beverley, avec qui nous aurons passés plus de 8 mois de confinement ensemble, et passons à travers les superbes iles Banyak, et, le 20 octobre nous mouillons notre ancre à Sabang.
Durant cette remontée, nous aurons eu toutes les conditions météo possibles, avec des coups de Sumatra (vent très violent) à 40 nœuds, et un calme plat inférieur à 3 nœuds nécessitant l’utilisation du moteur. Mais tout s’est parfaitement bien passé. La gestion du sommeil a nécessité une adaptation entre nous, car les fameux quarts de 3 heures ne fonctionnent pas pour nous. Nous avons trouvé notre propre rythme, à savoir : Michel jusqu’à minuit ou 1h du matin, et Corinne jusqu’à 5 ou 6 h du matin.
L’accueil à Sabang n’est pas des plus amical, Covid oblige, et avons reçu l’interdiction de descendre à terre durant notre séjour. Nous aurons juste l’autorisation de rendre visite aux bateaux copains. Mais bon, fallait s’y attendre, et le 31 octobre 2020 nous quittons Sabang en direction de la Thaïlande, qui vient d’annoncer l’ouverture de ses frontières aux bateaux. Ouf, nous sommes sauvés.
Le 2 novembre 2020 nous arrivons en Thaïlande, sur la plage de Khao Khat à côté de Chalong, et nous nous renseignons sur les formalités à effectuer pour entrer officiellement dans le pays. Nous aurons du attendre jusqu’au 24 novembre pour enfin obtenir la procédure ainsi que les tarifs d’entrée, soit un total de 4000 frs. Comprenant une quarantaine de 14 jours a faire sur le bateau dans un lieu imposé par le gouvernement, 3 test PCR, un bracelet électronique a porter pendant la quarantaine, l’évacuation de nos déchets dans des sacs spéciaux, etc. Bref, nous décidons de passer en statut de « clandestins », ou plutôt « en transit ». Nous nous renseignons auprès d’autres navigateurs également en attente de régularisation, et apprenons que nous pouvons descendre à terre pour acheter des produits frais, mais que nous devons nous faire discrets ! Donc du coup nous en profitons pour effectuer tous nos achats importants, autant en pièces de rechange qu’en nourriture et alcool, une novelle chaine pour le bateau, des batteries lithium, un nouveau sol en faux teck, on a fait rajouter une protection plastique sur nos protections solaires, 2 IPads, une gopro, et des tas d’autres choses.
Nous en profitons aussi pour ajouter une couche d’antifooling sur la ligne de flottaison de Javerne, et allons sur notre plage mythique de Kho Yao Yai pour échouer Javerne.
Nous allons encore faire un tour au nord ouest de Phuket, et poussons jusqu’à Kho Phayam ou nous accueillons Roberto et sa famille qui passeront quelques jours avec nous. Puis nous redescendons sur Phuket et effectuons les derniers achats en prévision de notre départ. Nous sommes prêts à partir pour les Maldives, et attendons simplement une bonne fenêtre météo.
Le 15 Janvier 2021, nous quittons Phuket en direction des Maldives, un périple de 1600 miles nautiques, soit un peu plus de 3000 km. La météo est parfaite, et avons effectué toute la traversée en 11 jours. Nous aurons eu différentes conditions de vent, mais rien de très impressionnant, par contre la mer nous offrait des vagues croisées qui rendait la navigation désagréable. Nous étions ballotés en permanence, sans vraiment pouvoir suivre les vagues. Nous aurons eu un coup de vent à 30 nœuds pendant une petite heure, mais le bateau était déjà prêt pour y faire face, nous aurons aussi du mettre les moteurs en marche après avoir passé le sud du Sri Lanka, car le vent nous a fait faux bond pendant une bonne partie de la journée. Puis il est revenu, et nous avons pu continuer à utiliser Eole comme moteur de propulsion. Nous avons aussi du utiliser la génératrice pour faire de l’électricité, car les panneaux solaires situés sur tribord ne recevaient pas le soleil, car ils étaient en permanence cachés par la grand voile Nous aurons cassé une drisse de genaker quelques jours avant notre arrivée, ainsi que le cerceau de la chaussette de spi, que j’ai réparé en navigation.
Corinne a géré cette navigation de façon parfaite, ses délicieux petits plats nous ont permis d’effectuer cette traversée de façon sereine. Nous étions bien organisés pour les quarts de nuit, je faisais jusqu’à minuit – une heure du matin, et Corinne jusqu’à 5 ou 6 heure du matin, ainsi nous pouvions très bien dormir chacun à notre tour.
Nous avons fait notre entrée officielle à Uligan au nord des Maldives le 27 janvier 2021, après avoir passé une nuit 25 miles plus au sud, car il était trop tard pour arriver de jour à Uligan.
Et maintenant nous découvrons une toute petite partie des 1100 iles qu’offre les Maldives, à nouveau en raison des restrictions liées au Covid, soit : les iles habitées nous sont interdites, ainsi que les iles possédant un ressort de vacances. Bref, plus grand-chose, à part quelques cailloux qui émergent d’un magnifique lagon avec son eau bleu turquoise. Nous aurons tenté de demander la permission pour aller sur une ile habitée pour y faire des achats, mais n’avons pu nous y rendre qu’accompagnés d’un chauffeur. L’ile de Hulumalé, qui possède l’aéroport international des Maldives nous est autorisée. Ouf, une petite promenade en ville, et effectuer quelques achats de produits frais. Puis recherche d’iles inhabitées pour y séjourner.
Du coup, nous avons commencé à regarder la météo pour notre futur départ en direction des Seychelles.

Laisser un commentaire